Interview : Abel Allegre – Cnossos Gallery

Jeune antiquaire se considérant comme un passeur d’objets et d’histoire, sans cesse à la recherche de nouvelles pièces signées des plus grands noms de l’Art Nouveau, de l’Art Déco et bien plus encore, Abel Allegre forme avec Guillaume le Bigot, une association complémentaire, nourrie par la passion commune des belles lignes.

Quel est votre parcours ?

Je suis né dans une commode XVIIIème, je suis fils de marchand et très tôt, j’ai été nourri à l’art et aux antiquités. Pourtant, devenir marchand n’a pas tout de suite été une évidence, j’ai d’abord beaucoup voyagé à travers le monde. Je continue d’ailleurs de voyager, c’est pour moi une grande source d’inspiration. Tardivement, j’ai repris des études de droit à la Sorbonne puis j’ai commencé un cursus à Drouot formation. C’est là que j’ai rencontré Guillaume le Bigot, mon actuel associé. Après cette formation, j’ai commencé à faire de nombreux salons en France et à l’étranger. Petit à petit, Guillaume a rejoint l’aventure et nous avons fait beaucoup de salons ensemble. Très vite, nous avons voulu prendre un espace en commun pour présenter notre sélection, mais tout en gardant chacun notre identité.

Quelle est votre spécialité ?

Nous avons chacun une sensibilité qui nous est propre. Guillaume est très sensible à la peinture du XXème siècle, mais si jamais quelque chose lui tape dans l’œil, il court l’acheter, tout en ne sélectionnant que des objets de grande qualité artistique et visuelle. Pour ma part, je suis plutôt sensible au mobilier et aux objets d’art, de l’Art Nouveau aux années 1940. Les objets que je choisis sont souvent signés André Groult, Edgar Brandt, Jules Leleu ou Gustave Serrurier-Bovy. Je peux cependant très bien acheter une pièce d’après-guerre ou contemporaine. Ce que je recherche avant tout dans les objets, ce sont de beaux matériaux et une valeur sculpturale. Je conçois les meubles comme des objets d’art avant tout.

Que représente Paul Bert Serpette pour vous ?

Paul Bert Serpette est le lieu où il faut être pour présenter son travail et avoir une réponse immédiate du marché. C’est le principal endroit dans le monde où les gens à la recherche de pièces de qualité passent. Je vois Paul Bert Serpette comme une éprouvette qui teste les tendances du marché. Si la sélection que nous présentons ne fonctionne pas, le rythme de travail nous permet de très vite nous réajuster. Il faut sans cesse se remettre en question et chercher des choses de plus en plus fortes visuellement. C’est un endroit très stimulant car il y a tellement de passage qu’il faut savoir accrocher les visiteurs pour les faire rentrer dans notre univers. Beaucoup de grands marchands sont installés ici.

Quelle pièce de votre stand souhaitez-vous mettre en avant ?

Actuellement, l’une des pièces les plus importantes que je présente est une desserte d’Edgar Brandt. Sa ligne est parfaite. Quand je l’ai vue, elle était en mauvais état et cela m’a tout de suite plu car j’aime récolter les objets de qualité pour les restaurer. Je considère que nous sommes des passeurs d’objets et d’histoire. J’avais envie de donner une seconde vie à cette desserte car elle possède un magnifique travail de ferronnerie. C’est une pièce unique, son plateau en verre a été réalisé par Georges Dunaime et j’essaie de le restaurer pour le remettre à l’état du goût de l’époque. Il est très important pour moi de ne pas dénaturer la pièce et de me rapprocher au plus près de ce qu’elle était à l’origine, afin de lui rendre son intégrité. La particularité de cette pièce est qu’elle est un peu opposée au travail habituel d’Edgar Brandt. La ligne est moderniste alors qu’il avait l’habitude de réaliser beaucoup d’ornements, souvent animalier. Edgar Brandt est un maître ferronnier de la période Art Déco qui était connu notamment pour les ferronneries de portes qu’il a réalisées à New York. Ses pièces sont très difficiles à trouver et d’une qualité exceptionnelle. Dès que j’en trouve une, j’essaie de l’acheter car elles possèdent toujours un côté sculptural très fort que j’aime beaucoup.