Miroirs

A Paul Bert Serpette, il y a de quoi se mirer. Styles, tailles et ornements des miroirs varient selon le goût de l’époque. Réservés aux nobles et à l’aristocratie, les plus anciens sont richement décorés. Dotés de fronton en noyer ou palissandre, leur boiserie est finement sculptée et dorée au XVIIe siècle et au XVIIIe. Réputée pour sa production de verre, Venise développe un savoir-faire recherché. La mode des miroirs dits vénitiens en 1880 en est la preuve. En France, c’est la Manufacture royale de glaces de miroirs, futur Saint-Gobain, fondée en 1665 qui réalise l’ensemble des miroirs de la Galerie des glaces de Versailles. Pas toujours plane, le miroir, réalisé en verre soufflé dès la Renaissance, peut être également bombé. Dans les années 50-60, ce type de miroir dit « sorcière » devient une icône du design, notamment avec la firme Chaty Vallauris qui l’enchâsse dans des rayons en métal doré ou bois pour lui donner une forme de soleil.
Prix sur demande
Miroirs, XXe siècle
Prix sur demande
Miroirs, XXe siècle
Prix sur demande
Miroirs, XXIe siècle
Prix sur demande
Miroirs, XXe siècle
Prix sur demande
Miroirs, XXe siècle
Prix sur demande
Miroirs, Céramique, Années 40-50, XXe siècle
Prix sur demande
Miroirs, Céramique, Années 40-50, XXe siècle
Prix sur demande
Miroirs, XXe siècle
Prix sur demande
Miroirs, Design 60-70, XXe siècle
1350 €
Miroirs, XIXe siècle
Prix sur demande
Miroirs, Design 60-70, XXe siècle
Prix sur demande
Miroirs, Années 40-50, XXe siècle
Prix sur demande
Miroirs, XXe siècle
Prix sur demande
Miroirs, XXe siècle
Prix sur demande
Miroirs, XIXe siècle
Prix sur demande
Miroirs, XXe siècle
Prix sur demande
Miroirs, Design 60-70, XXe siècle
1200 €
Miroirs, Design 60-70, XXe siècle
1900 €
Miroirs, Louis XIV, Régence, XVIIIe siècle