Accolay

Les années 50 constituent une période riche en création et en découverte pour la céramique contemporaine. La fabrique d'Accolay sera un acteur phare de cette riche production. 

C'est une période de recherches où des techniques sont expérimentées dans de nombreux domaines : décors en creux dans la masse, engobe (superposition de couches de barbotine et d'émaux de couleurs, de textures différentes et décoration par enlèvement des couches supérieures), émaux (dont les rouges très difficiles à obtenir). Les céramistes font preuve d'un grand talent, chacun apportant son style, ses idées créatives et participent ainsi à l'évolution des pièces produites. 

On regroupe sous le terme Poterie d'Accolay la production d'une communauté de potiers installés dans le village d'Accolay, dans le département de l'Yonne. Ce centre de production fut créé par quatre anciens élèves d'Alexandre Kostanda, avec pour chef de file André Boutaud, suivit par Louis Dangon, Slavic Paley et Raude.

Plus tard ce seront les décorateurs Raphaël Giarrusso, Georges Pelletier et le sculpteur Pierre Merlier qui marqueront chacun cette période de leur personnalité artistique. Les céramiques sont d'une grande recherche artistique tant sur les décors (tous originaux) que sur les formes : pots, assiettes murales, luminaires, masques. 

Le succès fut tel que dans les années 1958 -1960 la céramique emploie une soixantaine de personnes et ouvre plusieurs magasins d'exposition sur de grands axes routiers : sur la RN6 à Vermenton, Arcy sur Cure et Appoigny, sur la RN7 à Pouilly sur Loire, sur la route de Dijon à Fixin.