Bergman, Franz

Franz Bergman est né en 1838 à Gablonz, ville de l’empire austro-hongrois (aujourd’hui en République Tchèque). Sculpteur à l’origine, il s’initie aux techniques du bronze dans l’atelier de Joseph Ott, lui même sculpteur et fondeur réputé. Epousant sa fille, Bergman devient son associé. En 1860, il est reconnu bronzier. Participant à l’exposition internationale de 1884 à Paris, il découvre le bronze français et s’en inspire notamment au niveau de patines. En 1885, Bergman s’installe à Vienne et fonde son atelier. Il se concentre sur une statuaire sur le thème de l’Orient et celui de l’érotisme qu’il signe avec l’anagramme NamGreb pour ne pas trahir sa véritable identité. Ses bronzes très colorés connaissent un succès dans toute l’Europe. Franz décède en 1894, son fils Franz Xavier (1861–1936) reprend l'entreprise familiale, réalisant en plus des thèmes de son père des sujets animaliers au succès immédiat. En 1930, la faillite provoque la fermeture de l’entreprise. Rouverte dans les années 40, par Robert Bergman, fils de Franz Xavier, elle reste en activité jusqu'à sa mort en 1954 où elle subit une quasi disparition avant d’être vendue en 1960 aux fondeurs Fuhrmann & Co par sa veuve.