Cresson (Famille),

La famille Cresson est une dynastie d'ébénistes en sièges du XVIIIème siècle. On retrouve en premier Jean et Charles Cresson, frères et menuisiers en sièges à Paris. Les trois fils de Jean et les trois fils de Charles sont menuisiers en sièges dès le début du XVIIIème siècle. Pour Charles, c'est Jean-Baptiste Cresson qui est le fils le plus réputé. Pour la descendance de Jean, il s'agit de René Cresson dit l’aîné (né vers 1705-mort avant 1745) - dont la maîtrise est reçu en 1738 - de Louis Cresson (1706-1761) - reçut maître également en 1738 - et enfin Michel Cresson (1709-1781) maître dès 1740. Une troisième génération de Cresson donne des menuisiers en sièges avec Nicolas Michel Cresson (1740-1792) et son cousin Jacques Louis Cresson (1743-1795). Ce dernier est également marchand mercier et finit guillotiné après la Terreur. La production de cette famille se concentre essentiellement sur le siège. Elle se caractérise par un style Régence puis Louis XV. La garniture de leurs sièges peut être en tapisseries ou à fond de canne. Bien que concurrents, les frères Cresson ont une clientèle commune. De grands mécènes leurs font des commandes comme le prince de Condé et le duc d’Orléans.



Des quatre plus réputés, trois étaient frères : René dit l’Aîné, Louis et Michel. Le quatrième et le plus connu, Jean-Baptiste, était leur cousin. On trouve parfois une estampille sans initiale de prénom qui ne permet pas d’identifier l’ouvrage. Les sièges de ces quatre artisans présentent des analogies.