Galle, Claude

Considéré comme l'un des plus importants bronziers de la fin du XVIIIème siècle et du début du XIXème siècle, Claude Galle est aujourd'hui une référence du bronze de style néoclassique. Dès le début de sa carrière, il devient collaborateur de fondeurs célèbres comme Antoine-André Ravrio et Jean Hauré. Cela lui permet de participer à l'élaboration de bronzes destinés au mobilier de la couronne. Sous le Consulat, il devient rapidement le concurrent principal de Philippe Thomire. Il fournit le garde-meuble impérial, meublant ainsi les châteaux de Compiègne et de Fontainebleau. Prenant sa retraite en 1813, il est remplacé par son fils Gérard-Jean. Ces objets autrefois très appréciés des Anglais et des Russes, ont inspiré des bronziers tels que Andreï Voronikhin (1759-1814) et Friedrich Bergenfeldt (1768-1822).Il meurt en 1815 après avoir réalisé des œuvres qui font la fierté de grandes collections.