Joe C. Colombo

Né en 1930, de nationalité italienne, il poursuit des études d’architecture, de peinture et de sculpture. Il commence en 1951 à pratiquer l’art informel et expose avec Fontana, Munari (entre autres). En 1952-1953, il réalise sa première construction à Milan. Après avoir repris l’entreprise de son père, dans le commerce automobile, il retrouve, en 1962, son activité d’architecte et s’intéresse à l’architecture d’intérieure et au design. Il utilise le plexiglas pour sa lampe Acrilica en 1962. Ses lampes, fauteuils et mobilier sont sélectionnés à la 13e Triennale de Milan. Il obtient trois médailles, pour le Projecteur, la Mini-Kitchen et les Containers. Colombo se passionne pour les systèmes d’habitats modulaires, comme le Combi-Center en 1963.



Des objets comme le fauteuil Elda (1963) à la structure autoportante en fibre de verre garnie de coussins de cuir et dont le dossier haut et enveloppant crée un espace pour celui qui s’y assied, ou la lampe Alogena (1970) sont devenus des célèbres classiques du genre.



Ses meubles sont sélectionnés par de grands musées, telle que la chaise Universelle en ABS éditées en 1965. Sa chaise 4867 en plastique, éditée par Kartell en 1967 constitue la première expérience d’utilisation de la nouvelle technologie plastique. Des créations comme le Tube-Chair (1969) et le Multi-chair (1970) montrent combien Colombo portait sa recherche sur la modularité et la flexibilité de la forme.



Le Box Uno en 1968, édité par La Linea, condense en un bloc une chambre équipée pour une personne : un lit, des rangements, un bureau, une lampe et une échelle pour accéder au lit. Il mène des études d’ergonomie, de sociologie et marketing, et établit la dynamique d’une habitation contemporaine. Le Système programmable pour habiter est présenté en 1968. Il est produit par GM Arredimenti et destiné à être distribué par les grands magasins de la Rinascente de Milan. La Tube-Chair de 1970 éditée par Flexform est une série de quatre tubes concentriques de différentes sections emboîtable, pour un transport facile, avec des clips en forme de U pour créer des fauteuils ou canapés. En 1969, quand les hommes marchent sur le Lune, Joe C. Colombo présente le programme Visiona 1, le Roto-Living et le Cabriolet-Bed, lieux évolutifs, très technologiques. En 1971, l’année de sa disparition, il propose au MOMA la Total Furnishing Unit, fruit d’une réflexion sur une unité de vie compacte, qui regroupe par secteurs spécialisés les fonctions de la maison.