Lanvin (Maison)

1889, année emblématique pour la France qui inaugure son exposition universelle avec la construction de la tour Eiffel mais qui voit aussi la création de la Maison Lanvin, aujourd’hui l’une des plus anciennes maisons de couture.



Jeanne Lanvin, 22 ans qui commence à travailler dès l’âge de 13 ans dans la boutique de chapeaux de Madame Félix rue du Faubourg Saint Honoré, s’installe au 22 rue du Faubourg Saint Honoré à Paris en tant que modiste. Elle ouvrira successivement plus départements « Costume d’enfant », « Jeune fille et Femme », Lanvin décoration, Lanvin Parfums en 1924 puis la section sport, Lanvin Tailleur/Chemisier, Lanvin Fourrures et enfin Lanvin Lingerie.



Son adhésion en 1909 au Syndicat de la Couture lui donne le titre honorifique de Maison de Couture, véritable tremplin pour cette passionnée de Haute Couture. L’univers de Jeanne Lanvin se construit autour de sa fille Marie-Blanche captée par le dessinateur Paul Iribe. Les traits de ce dessinateur deviennent l’emblème de la maison, un blason dont le parfum « Arpège » fera son image. Grande amoureuse des arts décoratifs, Jeanne Lanvin passait son temps au Louvre et c’est devant une peinture de Fra Angelico que naît le « bleu Lanvin » qui sortira de l’atelier de teinture qu’elle créer en 1924, tout comme le « rose Polignac » ou encore le « vert Vélasquez ».



Jeanne Lanvin fait de chaque collection une ode à la féminité, un style assumé et reconnaissable entre tous, même si elle ne souhaite pas que l’on parle de « style Lanvin ». Elle préfère de loin innover et imaginer la femme de demain. Le soin apporté aux détails, broderies et finitions font la réputation de sa maison et lui confère le respect de ses pairs. Son amour pour l’art l’amène naturellement à déverser ses créations dans le monde du théâtre grâce à son alliance avec Armand Albert Rateau, le théâtre Daunou inauguré en 1921 devient la pierre angulaire du mouvement « art déco ».



Après la mort de Jeanne Lanvin en 1946, sa fille Marie Blanche prend les commandes jusqu’en 1958. Par la suite de nombreux créateurs se succèdent comme Giorgio Armani en 1989.



Depuis 1989, des problèmes financiers successifs aboutissent à la vente de l’affaire à Midland Bank puis à la famille Vuitton. Sous l’influence du groupe L’Oréal, Lanvin se concentre essentiellement sur la parfumerie. Ce n’est qu’à l’arrivée d’Albert Elbaz en 2001 et le rachat par Madame Shaw-Lan Wang que la maison trouve un nouveau souffle.