Manufacture de Locré

C'est en 1773 que Jean Baptiste Locré achète son atelier Rue de la Fontaine au Roi. Il est né en 1726 dans une famille aisé, étant fils d'un marchand du textile d'origine saxonne. En louant son terrain, il fait construire son atelier et ses fours dès 1772. Le 14 juillet 1773, il dépose sa marque aux registres sous la forme de deux flèches croisées bleue. Dans la même année, il s'associe avec Laurent Russinger qui devient son second, maîtrisant la technique de la porcelaine dure. En 1787, Locré est ruiné à cause des coûts de la manufacture. Il la vend à Russinger qui la déménage afin de construire de nouveaux ateliers. Ruiné lui aussi, Russinger cède la manufacture à la famille Pouyat, il reste cependant à la tête de la production. L'année 1810 marque le décès de Russinger et de Locré, causant progressivement la faillite de manufacture. En 1820, les fours des premiers ateliers s’éteignent. En 1825, Jean Marx Clauss fait revivre la manufacture dans des locaux loués à Alexandre Dodé, gendre de Russinger. La manufacture de Locré voit défiler trois générations de Clauss avant d'être reprise par Achille Bloch en 1887.