Argenterie

La Maison Christofle nait en 1830 lorsque Charles Christofle reprend l’affaire de son beau-père Hugues Calmette. En 1832, il dépose son poinçon de maitre à la garantie de Paris en temps que bijoutier. Christofle s’axe sur une exportation massive dans les quatre coins du monde, il devient dès les années 1840 un des plus grands bijoutiers de France. Il acquiert des brevets lui permettant de produire à l’échelle industrielle des métaux dorés et argentés grâce à l’électrolyse. En 1845, il devient maitre-orfèvre. La maison fournit les ambassades et ministères du monde entier mais aussi les compagnies de voyages de luxes. En 1851, la maison met au point la technique de la galvanoplastie permettant la production en série des pièces d’exception et de grandes dimensions comme la statue de la basilique Notre-Dame de la Garde à Marseille en 1869. Dès la fin du XIXème, la maison Christofle ne produit que du métal argenté, fournissant Napoléon III, l’empereur du Mexique ou encore le Tsar de Russie. La maison subsiste encore aujourd’hui, prenant une place importante dans le monde de l’orfèvrerie.