Louis XVI

Le style Louis XVI qui se situe entre 1750-1795 abandonne les lignes contournées du Style Louis XV pour un retour à des lignes droites, ornementées avec une grande légèreté. C’est une période de grande sobriété, de meubles équilibrés bien proportionnés, de forme géométrique : le carré, l’ovale, le rectangle, le rond est en vogue. La production de meubles Louis XVI est très abondante, faite avec goût et fantaisie. Elle est très inspirée par la pureté des formes antiques trouvées dans les vestiges d’Herculanum et de Pompeï.

Comment reconnaitre un meuble Louis XVI ?

  1. A son bois

L'acajou est très employé dans le style Louis XVI, moucheté, moiré, chenillé ou ronceux. Il est verni ou ciré, en placage pour les grandes surfaces, en massif pour les montants des meubles. L'ébène, proscrit sous la Régence, revient à la mode, le palissandre, le hêtre, le noyer ciré, l'érable, l'if, l'amarante, le chêne pour les bâtis, les fonds et les tiroirs. Les meubles ordinaires sont polis, les beaux meubles sont plaqués ou marquetés. Beaucoup de marqueterie, de bois de rose, de palissandre ou de bois de violette à motifs : géométriques, grecques, guirlandes de fleurs, bouquets, damiers, motifs à la mode.  On utilise aussi les défauts du bois : la loupe, la ronce de noyer.

  1. Son ornementation

L’ornementation est symétrique. Les moulures sont inspirées de moulures antiques mais elles sont traitées avec finesse et élégance. Les motifs : attributs rustiques, pipeaux, sujets, tambourins, paniers d'osier, instruments de musique, cœurs percés de flèche, oiseaux, rosaces, pommes de pin, nœuds de ruban, entrelacs, guirlandes de fleurs, palmettes, grecques, cannelures, feuilles d'acanthe, chapelets, perles, sujets et médaillons, tètes d'animaux, attributs pastoraux. Les bronzes sont toujours utilisés mais de façon plus discrète et plus fine. Ils sont dorés à l'or fin ou vernis. Les principaux motifs sont les : nœuds, rubans, tête de lion, de bélier, d'aigle, sirènes, pieds de biche, couronnes de roses. Invention de la dorure en mat. Les marbres sont gris, blancs, veinés, taillés à la main, parfois gris ou rouge.

  1. Son piètement

Les pieds sont droits et légers, en colonnette cannelée en longueur ou en spirale ; en colonnette droite, carrée à angles vifs. Plus rarement en carquois, en flambeaux, en fuseaux ou en lyre. Ils se terminent en sabot, en serre d'aigle ou en toupie et sont raccordés aux meubles par le cube de raccordement souvent orné d'une rosace.

 

Les meubles typiques :

  1. Les sièges

Ils sont en noyer ou en hêtre, souvent en bois peint de couleur pâle, en acajou surtout, bois laqué ou simplement ciré. Certains sièges très luxueux sont dorés, moins confortables que sous Louis XV, mais plus fins et plus équilibrés. Les pieds en colonnette amincie à la base, cannelée, ou en spirale. Ils sont raccordés à la ceinture par un cube orné d'une rosace ou d'une marguerite. Les pieds arrière sont droits.

Les dossiers sont :

  • a chapeau, forme caractéristique et originale, unique au style Louis XVI. Les deux colonnettes qui encadrent parfois le dossier sont surmontées de petits panaches ou de pommes de pin
  • en médaillon ovale et cintré
  • en cabriolet si le dossier médaillon est en creux.

Les accotoirs sont terminés par une volute. Ils sont toujours munis de manchette. La liaison entre l'accotoir et la console qui le soutient est extrêmement douce.

  1. Les bureaux
  • les bureaux en cylindre. Ils sont très en vogue, appelés de nos jours bureaux américains ; ce sont plutôt des meubles masculins, étant assez importants.
  • Les bureaux plats ; pieds droits, en gaine, dessus droit et recouvert de cuir, a angles arrondis ou vifs. La ceinture comprend trois ou cinq tiroirs.
  • Le bonheur du jour. Il est formé d 'une table sur laquelle repose en retrait une petite armoire fermée par deux portes de bois, glace ou vitre, parfois abritant une sorte de bibliothèque. Le plateau peut être simple ou avec un abattant cylindrique. Ce sont des meubles précieux, typiquement féminins.

 

  1. Les commodes

En général, la commode Louis XVI a une façade plate et rectangulaire, lignes droites, en acajou. Piétement : à balustre, en toupie, en pied de biche qui se prolonge dans les montants et la ceinture. Les commodes Louis XVI les plus courantes sont rectangulaires et droites, souvent à trois petits tiroirs dans la partie supérieure, avec rosaces de bronze.

Motifs très caractéristiques : rectangle aux angles rentrants, colonnes à cannelures sur les côtés.

Formes de commodes :

  • en demi-lune construite sur un plan en arc de cercle
  • en desserte plate sur la façade, comprenant deux ou trois tiroirs et, de chaque côté, deux étagères latérales
  • en console servante, ouverte de face ainsi que sur les côtés
  • en console, meuble élégant en demi-cercle, haute ceinture avec tiroir

 

  1. Les tables

La table de salle a manger commence à se répandre : elle est en acajou, ou en bois fruitier; ronde ou parfois ovale, avec rallonges et abattants sur les côtés.

Les petites tables :

  • La table à la Tronchin
  • La table en rognon
  • La table bouillotte
  • La table liseuse
  • Le guéridon
Aucun objet correspondant