Carte géographique ancienne de la Russie – Moskva

Patrick Serouge
antique russia map
antique russia map

Description

Epreuve originale réalisée en 1643. Willem Blaeu cartographe.
Texte explicatif en français au verso.
Beaux coloris anciens.
Très bon état.
Format feuille : 59,5 x 49,5 cm.
Format cuivre : 55,5 x 43,5 cm.


L’une des plus belles cartes de la Russie du 17ème siècle.
Large cartouche illustré d’un plan de Moscou avec renvois de A à M situant les principaux lieux de la ville.
Cartouche montrant la ville d’Archangel surmonté de 3 personnages.
Rose des vents.
Une note au lecteur décrit principalement les fortifications de la ville :
« Cher lecteur, vous voyez ici les sections des murs de la ville de Moscou divisées en quatre ou plutôt les quatre fortifications des murs, dont la plus intérieure s’appelle Kitaygorod, qui est aussi une ville en elle-même.
Le Château, ou plutôt le Palais, entouré de murailles, est appelé Kremlenadrad. La ville, qui continue à l’est, au nord et à l’ouest s’appelle Tsagorod ; la ville du tsar. Elle est entourée de murs de pierres blanches mais aussi de la terre ajoutée.
La zone environnante à l’extérieure est appelée Skorodum, avec des murs de bois et pas de terre ; la partie est située de l’autre côté de la rivière de Moskova, cependant elle s’appelle Strelzka Slaboda, et les soldats y vivent dans les maisons, ainsi que la garde du Grand Seigneur le Tsar et du Grand Duc, et d’autres enfants de Mars ».

Vous pouvez consulter l’ensemble des cartes, livres et gravures disponibles sur votre région en cliquant sur le lien de notre site internet spécialisé en archives anciennes géographiques : 

https://cartes-livres-anciens.com/categorie-produit/cartes-geographiques-anciennes-original-antique-maps/europe/russie/

 

Règlement sécurisé par carte bancaire sur notre site internet :

https://cartes-livres-anciens.com/produit/cartes-geographiques-anciennes-original-antique-maps/europe/russie/carte-geographique-ancienne-de-la-russie-moskva/

 

Toutes nos cartes et gravures sont accompagnées d’un certificat d’authenticité.

 

Au début du dix-septième siècle, Amsterdam est en train de devenir l’une des villes les plus commerçantes d’Europe, base de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, centre bancaire européen et du commerce du diamant. Ses habitants se distinguaient par leurs compétences intellectuelles et leur savoir-faire exceptionnel.

En cette période propice de l’histoire des provinces du Nord, Willem Janszoon Blaeu, né à Alkmaar en 1571 est formé à l’astronomie et aux sciences par Tycho Brahe, le célèbre astronome danois qui fonda une entreprise à Amsterdam en 1599 de fabrication de globes et d’instruments scientifiques. L’entreprise ne tarde pas à prendre de l’expansion, publiant des cartes, des ouvrages topographiques, des livres de cartes marines et des collections  de globes. Ses premiers travaux les plus remarquables sont une carte de la Hollande (1604), une belle carte du monde (1605-06) et Het Licht der Zeevaerdt (La lumière de la navigation), un atlas marin.Au même moment, Blaeu préparait un atlas majeur destiné à inclure les cartes les plus récentes de l’ensemble du monde connu, mais la progression d’un si vaste projet reste lente, malgré l’achat onéreux de  40 cuivres de cartes de l’édition de  Mercator ainsi que le fond de cuivre de la publication de cartes de  Jodocus Hondius. En 1630, un volume de 60 cartes portant le titre Atlantis Annex fut publié. Cinq années se sont écoulées avant la publication des deux premiers volumes de son atlas mondial, Atlas Novus ou le Theatrum Orbis Terrarum. À la même époque, Blaeu fut nommé hydrographe de la Compagnie des Indes orientales.
En 1638, Blaeu mourut et l’entreprise passa aux mains de ses fils, Joan et Cornelis, qui poursuivirent et élargirent les ambitieux projets de leur père. Après la mort de Cornelis, Joan dirigea l’entreprise seul  et une collection de cartes en  6 volumes fut finalement achevée vers 1655.

La préparation d’une collection encore plus grande, Atlas Major, vit le jour et fut publié en 1662 en 9 volumes puis  11 volumes et enfin 12 volumes pour l’édition  avec texte français. Cette collection réunissait  près de 600 cartes double page et 3000 textes explicatifs au verso des cartes. C’était et reste l’œuvre la plus magnifique jamais réalisée en son genre; son contenu géographique n’était peut-être pas aussi à jour ni aussi exact que son auteur l’aurait souhaité, mais toute carence dans cette direction était plus que compensée par la finesse des gravures et leurs coloration, les cartouches élaborés, les détails picturaux et héraldiques en particulier et la splendide calligraphie. En 1672, un incendie détruisit l’imprimerie de Blaeu dans la Gravenstraat et un an après, Joan Blaeu décéda. Les stocks de cartes restants furent  progressivement dispersés. Certains des cuivres d’impression ont été achetés par les cartographes,  F. de Wit, Schenk et Valck, avant la fermeture définitive vers 1695.Il convient de mentionner ici qu’il existe souvent une confusion entre l’aîné Blaeu et son rival Jan Jansson (Johannes Janssonius). Jusqu’en 1619, Blaeu signa souvent ses œuvres Guilielmus Janssonius ou Willems Jans Zoon, mais après cette période, il semble avoir opté pour Guilielmus ou G. Blaeu.

 

2500 €
Envoyer à un amiSe renseigner

Antiquaire

Patrick Serouge
www.cartes-livres-anciens.com
Emplacement
Marché Serpette, Allée 4 Stand 15
Téléphone
+33(0)6 12 89 90 97

Autres objets de cet antiquaire

Catalogue de Patrick Serouge

Vous aimerez aussi

Voir toutes les suggestions