Gravures et estampes

Les gravures et les estampes sont inventées concomitantes en Europe de l’invention de l’imprimerie au XVème siècle. L’artiste représente le négatif de ce qu’il souhaite sur bois ou sur cuivre avant de l’imprimer sur papier ou en de rares cas sur du parchemin ou du tissu. D’abord utilisées pour illustrer des livres, elles deviennent les supports d’artistes comme Albrecht Dürer (1471-1528) ou Georg Philipp I Rugendas (1666-1742). Entre le XVIème et le XIXème siècle, les gravures et les estampes constituent des moyens de diffusion de l’Art, des grands personnages et des grands évènements au sein des couches aristocratiques et bourgeoises. Avec le colonialisme du XIXème siècle, la gravure fait connaître le monde aux Européens comme la série du Voyage de la Coquille ou les gravures archéologiques d’Emile Prisse d’Avesnes (1807-1879. Elle permet aussi l’essor de l’art nouveau par la publication des idées de décoration telles les gravures d’Eugène Grasset. L’Asie découvre la gravure sur bois dès le VIIème siècle. Le Japon en fait dès le VIIIème siècle un art national, se répandant dans toutes les couches de la population. De grands artistes japonais comme Hokusai (1760-1849), Hiroshige (1797-1858) sont aujourd’hui très recherchés et certaines de leurs œuvres peuvent être chinées à Paul Bert Serpette
130 €
Gravures et estampes, XVIIe siècle
120 €
Gravures et estampes, XVIIe siècle
750 €
Gravures et estampes, XXe siècle
130 €
Gravures et estampes, XIXe siècle
150 €
Gravures et estampes, XIXe siècle
150 €
Gravures et estampes, XVIIIe siècle
150 €
Gravures et estampes, XVIIIe siècle
350 €
Gravures et estampes, XVIIIe siècle
4800 €
Gravures et estampes, XVIIIe siècle