Faïences

Il existe deux types de faïence. La première est la faïence stannifère ou majolique, terre argileuse cuite recouverte d’une glaçure à base d’étain lui conférant un aspect blanc et brillant. La seconde est la faïence fine, d’une couleur ivoire donnée par une glaçure plombifère. Maîtrisée dès le IXème siècle en Orient d’où provient la faïence Iznik, la faïence se répand dès le Moyen-âge dans l’ensemble de l’Europe. Très vite, de nombreuses faïenceries se forment à Delft, Rouen, Samson ou encore Lille. A Vallauris de nombreux ateliers de faïence s’installent comme Grandjean-Jourdan, Robert Picault et Jérôme Massier. Certaines faïences connaissent une réputation et un intérêt historique non négligeable comme les réalisations de Bernard Palissy au XVIème siècle inspirant des céramistes tels que Georges Pull (1810-1889) et Alfred Renoleau qui réalise de nombreux plats aux poissons vers 1890. La faïence est aussi répandue en Italie avec notamment celle de Del Vecchio à Naples.
Prix sur demande
Faïences, Charles X, Restauration, Louis Philippe, XIXe siècle
Prix sur demande
Faïences, Faïence, XIXe siècle
Prix sur demande
Faïences, Faïence, XIXe siècle
8500 €
Faïences, XIXe siècle, Manufacture de Sèvres
Prix sur demande
Faïences, XIXe siècle
Vendu
Faïences, Faïence, Art nouveau, Art Déco, XXe siècle
Vendu
Vendu
Faïences, Faïence, Design 60-70, XXe siècle
Vendu