Design Scandinave, design organique

La France connait depuis une dizaine d’année un engouement pour le design scandinave, et pourtant l’intérêt pour ce design ne date pas d’hier. Dès l’entre-deux-guerres les Français s’intéressent au design des pays Nordiques qu’ils découvrent lors des expositions universelles à Paris en 1900 et 1925. Mais c’est véritablement en sortant de la Deuxième Guerre mondiale que le design scandinave, et plus particulièrement le mobilier danois, connait un succès grandissant. Les années 40 à 70 vont voir naître les créations de grands noms du design scandinave que nous admirons encore aujourd’hui : Kaare Klint, Alvar Aalto, Bruno Mathsson, Arne Jacobsen, Poul Henningsen, Finn Juhl, Hans J. Wegner, Börge Mogensen, Grete Jalk, Nanna Ditzel, Poul Kjaerholm, Verner Panton, pour en nommer que quelques-uns des plus connus. Aujourd’hui leurs créations font partie du patrimoine mondial du design, et sont recherchées par les amateurs du design, non seulement en France, mais partout dans le monde.

Jusque vers la fin du XIXe siècle, les pays scandinaves vivent principalement de l’agriculture. La Finlande se distingue à l’Exposition universelle de Paris en 1900, grâce au pavillon national conçu comme une œuvre d’art total par l’architecte Eliel Saarinen, qui replace ainsi la Scandinavie au cœur de l’intérêt culturel européen.

En effet, l’émergence du design et surtout du mobilier Scandinave débute déjà avant la Deuxième Guerre Mondiale, poursuivant son ascension pendant les années 50 et les années 60. Comme nous le verrons, tous les pays européens vont être marqués par cette poussée tout à fait exceptionnelle. Si les Etats-Unis, l’Angleterre et l’Allemagne font partie des premiers pays d’exportation des fabricants de meubles Scandinaves pendant les 30 glorieuses, la France n’est pas en reste. Dès la sortie de la Seconde Guerre Mondiale, la France se passionne pour les pays scandinaves ; leurs modes de vie, leurs systèmes scolaires, leur architecture et leur design. Si dans un premier temps c’est la Suède qui fait l’objet de toutes les attentions, ainsi que la Finlande, notamment avec les créations du finlandais Alvar Aalto et le suédois Bruno Mathsson, c’est rapidement le Danemark qui va s’imposer en tant que grande nation du design. Le design est constitutif de leur bien-être culturel, économique et social. L’alliance d’un savoir-faire ancestral et des techniques modernes fait des Scandinaves les créateurs d’objets de grande qualité, qui répondent à la recherche de l’équilibre entre forme, fonction, couleur, texture, longévité et coût.

 

Caractéristiques par pays :

  • La Finlande : Très grand respect des matériaux et un goût prononcé pour les formes naturelles, utilisant essentiellement du bois d’origine indigène comme le bouleau, l’érable, le chêne mais également l’acajou importé dans ces premières créations. Il s’inscrit dans une esthétique qu’on peut lier aux Arts and Crafts anglais. Pendant la Première Guerre mondiale, le design finlandais est toujours influencé par l’Art Nouveau, ce n’est que dans l’entre-deux-guerres avec les créations de l’architecte Alvar Aalto (1898-1976) qu’un nouveau genre de création va émerger.

 

  • La Suède : le design est orienté vers la pureté, la fonctionnalité et l’harmonie sociale. En 1915, la Svenska Slöjdföreningen crée une agence facilitant les contacts entre créateurs et fabricants afin d’améliorer la qualité du design suédois, et d’encourager la création d’objets simples, de bonne qualité et surtout bon marché. Comme partout, les années 1920 et 1930 vont être caractérisées par un savant mélange d’idées modernistes et d’inspirations plus traditionnelles. Retenons les créations de Carl-Axel Acking. En sortant de la Seconde Guerre mondiale, il crée pour Svenska Möbelfabrikerna à Bodafors (l’Union des fabricants de meubles suédois à Bodafors) un fauteuil en bois cintré.

 

  • Le Danemark : La grande réussite des danois au niveau design et production industrielle est d’avoir su mêler harmonieusement des modèles anciens, d’inspiration artisanale à une grande exigence de qualité. La tradition artisanale danoise se caractérise par le recours aux formes organiques, aux matériaux naturels, surtout au bois et par l’attention prêtée aux qualités fonctionnelles et esthétiques des objets. La recherche de « la forme idéale » est également assez caractéristique du design danois, aboutissant souvent à une grande simplification. Le grand pionnier du design danois est incontestablement Kaare Klint. De par ses recherches ergonomiques tournées vers la normalisation, il fera basculer les arts décoratifs danois vers le design danois mondialement connu des années 1950.