Dans les yeux de Pascal et Louis Lemoine

Au détour d’une allée, une douce musique baroque caresse votre oreille. Bienvenue à La Maison du Roy, où chaque week-end, Pascal et Louis Lemoine vous font voyager au cœur du Grand Siècle et bien plus encore… Cette semaine, ils partagent avec nous leur coup de cœur pour un grand fauteuil d’apparat vénitien du début du XVIIIème siècle…

Nous présentons en ce moment ce rare fauteuil d’apparat vénitien du début du XVIIIème siècle. Il possède de très belles sculptures sur les accotoirs et sur le dossier. Sa laque d’origine très usée, lui procure une superbe patine. Il est doté d’une entretoise surmontée d’une toupie et d’accotoirs très larges, ce qui en fait l’un des premiers fauteuils vénitiens ressemblant au style Louis XIV français.

Ce fauteuil n’a jamais été restauré, il possède encore son ancienne laque rouge et des traces de dorures. A l’origine, il avait dû être peint en rouge, puis en crème. Le rouge devait constituer une sorte d’apprêt et c’est ce qu’il reste aujourd’hui. Les anciens propriétaires l’avaient fait tapisser avec un très beau tissu très vénitien, assez neutre, de manière à le laisser au plus proche de son état d’origine.

Il est d’un confort exceptionnel car l’assise est plus haute que la moyenne. Une fois installé dedans, le bout des pieds touche à peine le sol, le dos est parfaitement callé et les bras bien reposés. Il faut vraiment l’essayer pour comprendre !

Comment reconnaitre le style vénitien ?

On retrouve le style vénitien dans l’allure générale et ses grands enroulements de bras. Il est de plus, laqué et doré alors qu’à Rome il aurait surement été complètement doré. En Toscane, en bois naturel. La finesse et l’élégance des accotoirs, l’entretoise qui remonte avec sa toupie constituent également des éléments que l’on retrouve dans le style vénitien.

Un digne représentant du style baroque

Ce fauteuil est le reflet des lignes du baroque. A l’origine, ce style a été créé par les Papes, dans le but de faire revenir les fidèles dans les églises, après l’austérité du Moyen-Age. Des artistes de toute l’Europe sont venus orner les lieux sacrés. Cette richesse artistique incroyable s’est ensuite propagée dans le mobilier et dans l’art civil. Après la raideur du style XVIIème siècle, on arrive à des formes courbes extrêmement libres et bien pensées dans les proportions.

Pour notre stand, nous recherchons des pièces très belles ou incroyables. Ce fauteuil est le résultat du talent d’un créateur qui a réussi à réaliser des courbes et des proportions qui font encore rêver aujourd’hui.