La Tulip Table de Eero Saarinen, une icône du design

Conçue en 1956, la Table Tulip, au style organique propre à Eero Saarinen bouscule les codes du mobilier. Avec ses courbes fluides et élégantes, cette table séduit encore aujourd’hui les passionnés de design et demeure un best-seller…

Eero Saarinen baigne dans le design depuis sa plus tendre enfance. Il est le fils du célèbre architecte finlandais Eliel Saarinen, directeur de la Cranbook Academy of Art. Eero étudie la sculpture à la Grande Chaumière à Paris de 1929 à 1930, puis l’architecture à l’université de Yale, où il obtient son diplôme en 1934. A l’issue d’un voyage en Europe, il accède à un poste d’enseignant à la Cranbook Academy, où il rencontrera Charles Eames. Ensemble, ils participent en 1940 au concours organisé par le Museum of Modern Art de New York « Organic Design in Home Furnishing ». De cette collaboration naîtra une série de meubles très progressiste qui sera primée, parmi lesquelles l’on retrouve une série de fauteuils en forme de coque, à la structure moulée monobloc. Cette réalisation ouvre la voie à de nouvelles possibilités de création.

Eero Saarinen trouve le monde « laid, déroutant et agité » et souhaite en finir avec la « jungle de pieds » qui encombre visuellement l’espace sous les tables et cachait le paysage domestique. Il eut l’idée de faire une table dotée d’un pied central, sorte de piédestal. De là nait le début de ses recherches qui aboutiront à la création du Pedestal Group. Durant 5 années, il effectue de nombreuses recherches sur les courbes et les proportions afin de produire un mobilier parfait, en accord avec ses idées. La table tulip était née… Bien que libéré de l’emprise du piétement, Saarinen fut cependant quelque peu déçu de ne pas pouvoir réaliser ces meubles de manière complètement monobloc, les matériaux lui imposant quelques limites techniques. Les coques des chaises étaient en plastique renforcé de fibre de verre et reposaient sur un pied en aluminium, pour plus de solidité.

Réalisée en 1958 en collaboration avec Florence Knoll, la table Tulipe est dotée d’un piétement en aluminium moulé par injection, poli à la machine et recouvert d’une peinture plastifiée. Différents types de plateaux ont été créés pour cette table, en stratifié, en bois ou en marbre, ils peuvent être ronds ou ovales. Quand ceux-ci sont en marbre, matériau poreux et sensible, Knoll décide de l’enduire d’une couche de polyester. Les bords du plateau, fins et profilés, lui confèrent une élégance incontestée.

Prouesse technique et succès immédiat, cette table n’a jamais cessé de séduire et demeure indémodable.