Cannes anciennes

Il existe deux types de cannes. L’une fonctionnelle qui prolonge le bras et qui facilite les déplacements. L’autre symbolique réservée à une élite. Dérivée du sceptre, la canne est un symbole du pouvoir qu’il soit royal, aristocratique ou militaire. Elle se retrouve notamment dans la canne des officiers de l’armée écossaise dès la fin du XVIIème siècle mais aussi dans les cannes-épées et autres canne-à-systèmes de Duchesne en 1518. Avec l’arrivée du XIXème siècle, cet objet se démocratise. Sobre ou décoré la canne apparaît comme l’accessoire essentiel du bourgeois parisien pour briller en société. L’ingéniosité en matière de canne est grande. L’interdiction de se déplacer en transportant une arme donne naissance à la canne-pistolet, solution efficace en cas d’agression. Les matériaux utilisés varient : matières riches comme le bois de cerf à de simples pommeaux en bois de hêtre. La production de cannes en ivoire ou en os est fréquente dans les ports. C’est le cas pour Dieppe où la canne en Pince de Homard est inventée. Très présente, la sculpture représente des armoiries ou des animaux, voire des scènes fantaisistes ou érotiques.
Plus disponible
Cannes anciennes, XXe siècle
Plus disponible
Plus disponible
Cannes anciennes, XXe siècle
Plus disponible
Plus disponible
Cannes anciennes, XIXe siècle
Plus disponible
Plus disponible
Cannes anciennes, XIXe siècle
Plus disponible
Plus disponible
Cannes anciennes, XIXe siècle
Plus disponible
Plus disponible
Cannes anciennes, XIXe siècle
Plus disponible