Tapis, tapisseries

C’est aux temps des croisades que les nobles européens découvrent l’art du tapis. Les somptueuses pièces rapportées du Proche-Orient séduisent l’élite par la finesse de leurs motifs et la richesse de leurs textures. Pour limiter ces importations, Henri IV décide d’installer au faubourg Saint-Marceau des ateliers de tapisserie dont les réalisations sont destinées à la Cour. En Creuse également sont ouverts dès le milieu du XVIIIe les ateliers d’Aubusson où le tissage de tapis prend peu à peu le pas sur les tapisseries détrônées par le papier-peint. Suivant le goût académique, les tapis évoluent en fonction des modes : des tapis de l’illustration aux tapis à caissons puis néo-rococo. C’est après-guerre, dans les années 50 que les artistes s’emparent de cet artisanat et en font un moyen d’expression à part entière tel Jean Lurçat ou Sonia Delaunay dont les créations se chinent aussi à Paul Bert Serpette.
9500 €
Louis XIV, Régence, Tapis, tapisseries, XVIIe siècle
Prix sur demande
Tapis, tapisseries, Design 50-60, XXe siècle
Prix sur demande
Tapis, tapisseries, XXe siècle
Prix sur demande
Tapis, tapisseries, Napoléon III, XIXe siècle
Prix sur demande
Tapis, tapisseries, XXe siècle
Prix sur demande
Tapis, tapisseries, XXe siècle
Prix sur demande
Tapis, tapisseries, XVIIIe siècle
Prix sur demande
Tapis, tapisseries, Design 80-90, XXe siècle
Prix sur demande
Tapis, tapisseries, Design 50-60, XXe siècle
45000 €
Tapis, tapisseries, XVIe siècle, Haute époque, Renaissance, Louis XIII
Prix sur demande
Tapis, tapisseries, XXe siècle