David B. Galerie Gram, décorateur de coeur

Passeurs d’objets toujours chinés avec le cœur, à la Galerie Gram, David et son associé François proposent un univers reflet d’une personnalité bien affirmée. Grands noms du design côtoient  trouvailles insolites dans des scénographies inspirantes où prise de risque rime avec évidence.

Quel est votre parcours ?

J’ai commencé à chiner à l’âge de 10 ans, je passais mon temps dans les brocantes et en particulier chez un antiquaire qui vivait juste à côté de chez moi. Bien que chiner soit ma passion, je n’en ai jamais fait mon métier premier. Je suis directeur de collection dans le prêt à porter, j’ai travaillé dans de grandes maisons mais j’ai toujours chiné en parallèle de mon activité. Il y a une quinzaine d’années, j’ai monté l’un des premiers site internet de vente en ligne qui s’appelait Esprit Chineur. Nous vendions beaucoup de mobilier scandinave qui commençait à émerger. J’ai également monté un autre cabinet de consulting dans lequel nous présentions le week-end des pièces chinées. J’étais associé avec un architecte et nous faisions beaucoup de décoration intérieure.

J’avais la chance de beaucoup voyager grâce à mon métier et par conséquent de pouvoir chiner partout dans le monde.

Il y a environ un an avec mon associé François B. nous nous sommes installés à Paul Bert Serpette. Cela faisait longtemps que nous en rêvions et en même temps, nous avons ouvert une galerie au Village Suisse.

Avez-vous une spécialité ?

Je chine avant tout avec le cœur. Quand je trouve une pièce, je visualise toujours la manière dont je vais pouvoir l’agencer. Bien que nous soyons spécialisés dans les années 50-60-70, on ne se prive pas pour autant d’un coup de cœur pour une peinture hollandaise du 17ème siècle. Nous présentons du design français, italien, du luminaire américain. J’arrive également maintenant à chiner des pièces des années 80 avec des noms un peu pointus.

Les stands sont sans cesse réaménagés et de nouvelles scénographies sont proposées chaque mois. Avec mon associé, nous essayons d’être inspirationnels, de jouer un rôle de prescripteur pour nos clients, je pense que cela fait totalement partie de notre métier. Nous prenons des risques, nous chinons des noms connus et moins connus, mais en tout cas de vrais coups de cœur. Nous présentons aussi des objets complètement atypiques et spectaculaires comme des portes en bois brulé.

Que représente Paul Bert Serpette pour vous ?

Pour moi c’est LE marché international qui fait rêver le monde entier, en tout cas tous les passionnés de design et de pièces vintages un peu spectaculaires. Nous souhaitions nous installer ici justement pour proposer des pièces extra et ordinaires, que l’on peut mettre en scène. Je pense que la vocation de Paul Bert Serpette c’est d’ouvrir le champ des possibles et d’être prescripteur de tendances. On vient à Paul Bert Serpette pour chiner des pièces exceptionnelles. Être installés dans ce marché, c’est aussi la joie de pouvoir partager avec les autres marchands et de continuer à apprendre.

Parlez-nous de votre coup de cœur du moment

Nous avons en ce moment une superbe enfilade de Charles Dudouyt, un peu inspirée du Bauhaus. C’est une pièce assez particulière des années 40, elle s’ouvre à trois ventaux avec des tiroirs taillés en pointes de diamants. Ses pieds aplatis sont très représentatifs de son travail. Je pense qu’il ne devait pas être bicolore à l’origine, mais ces touches noires lui donne un aspect très original et contemporain. Charles Dudouyt est pour moi un grand ébéniste dont le style était assez rustique à ses débuts, mais qui au fil du temps est allé davantage vers l’épure. Quand j’ai chiné cette enfilade, j’ai tout de suite visualisé comment je pourrais la disposer dans un appartement. Si j’avais une seule pièce à acheter, ce serait cette pièce-là car c’est un travail extraordinaire.

Cette pièce a été chinée avec passion, avec le cœur, comme tout ce que nous présentons sur nos stands. C’est comme cela que nous pourrons toujours avoir une clientèle internationale comblée.

 

 

 

 

 

Nouveaux objets de Galerie Gram

Prix sur demande